Ses missions

 

En matière de programmation :
  •  réunir, traiter et transmettre toute information relative au secteur artisanal ;
  • diffuser après validation les informations auprès des professionnels ;
  • déterminer les besoins de cette activité et proposer de procéder aux études nécessaires ;
  • communiquer aux autorités compétences les propositions et les éléments nécessaires à l’élaboration des programmes relatifs au développement et à l’aménagement concernant l’artisanat ;
  • inventorier les besoins en formation des exploitants et futurs exploitants du secteur et proposer les actions à mettre en place.
En matière de développement des productions artisanales :
  • procéder aux études et aux recherches pour la définition et la valorisation du produit artisanal local
  • transmettre des propositions pour la formation professionnelle aux autorités compétences et de participer aux conseils compétents en la matière ;
  • fournir tous renseignements susceptibles de faciliter l’élaboration d’avant projets en la matière ;
  • assurer le suivi des dossiers s’y rapportant ;
  • informer et conseiller, notamment dans les démarches administratives tout organisme intéressé ;
  • coordonner les actions destinées à la mise en œuvre de ces projets ;
  • constater les manquements à l’application des réglementations ou avertissements et proposer au ministre chargé de l’artisanat les octrois, suspensions ou retraits d’autorisation d’exercer, ou d’aides.
En matière d'aide à l'investissement :
  • conseiller, assister les professionnels de l’artisanat en matière de gestion et d’organisation ;
  • informer les porteurs de projets des différents dispositifs d’aide à l’investissement dans le secteur de l’artisanat ;
  • les orienter sur les structures susceptibles de leur apporter l’assistance nécessaire dans la constitution de leurs dossiers de demandes d’aides ;
  • émettre un avis circonstancié sur l’opportunité et la qualité des projets présentés au regard, notamment, de la situation du marché sur l’île considérée.
En matière de coordination des actions relatives à l'artisanat et à l'animation du secteur :
  • coordonner, en relation avec tout organisme, les programmes des principaux intervenants en matière d’artisanat ;
  • proposer les modalités d’organisation des activités et de tout organisme à vocation artisanale ;
  • proposer un programme de manifestations intérieures et en assurer le suivi ;
  • faire toutes propositions et mener, sous l’autorité du ministère chargé de l’artisanat, toutes actions propres à développer l’animation artisanale.
En matière de contrôle de l'utilisation des aides reçues :
  • visiter les entreprises bénéficiaires et effectuer le contrôle de la réalisation effective des travaux ou acquisitions ayant donné lieu à l’attribution d’aides publiques ;
  • contrôler l’aide du territoire aux organisations à vocation artisanale ;
  • inspecter régulièrement tout espace artisanal ou de formation à l’artisanat.