Le coin des artisans

/!\ Covid-19 : AIDES ADMINISTRATIVES ET FINANCIÈRES 

> CPS : Si vous êtes artisan et employeur, la Caisse de prévoyance sociale vous aide et facilite les démarches en ligne via leur e-service. Plus d’infos en cliquant ici.

> CCISM : Artisans patentés, la CCISM vous informe et vous accompagne sur les mesures, liens et contacts utiles pour faire face à cette crise. Répondez à l’enquête sur l’impact économique du coronavirus sur votre activité en cliquant ici. Retrouvez toutes les aides et infos utiles sur la page dédiée du site internet de la CCISM en cliquant ici.

> PC ÉCO : Le Pays met en place PC éco, une véritable plate forme de communication pour vous informer sur les mesures de sauvegarde de l’emploi adoptées à l’Assemblée le jeudi 26 mars 2020. Le PC éco est opérationnel afin de recenser vos besoins, vous conseiller et de vous guider dans vos démarches. Posez toutes vos questions au 444 200 (numéro gratuit) du lundi au jeudi au 7h30 à 15h30 et le vendredi de 7h30 à 14h30, ou par e-mail à l’adresse suivante : pceco@sefi.pf. Pour tous renseignements sur les aides dont vous pouvez bénéficier, rendez-vous sur le site internet www.pceco.org. 

> NET.PF : Accédez à toutes les aides mises en place dans le Pays et faites votre demande d’aide en ligne en fonction de votre situation via Net.pf en cliquant ici.

> SEFI : Vous avez la possibilité de télécharger les formulaires de demandes sur le site du Sefi en cliquant ici. Suivez l’actualité concernant les dispositifs et les aides sur la page Facebook du SEFI.

> PC ÉCO ÎLES SOUS-LE-VENT : Pour les usagers des Iles Sous-Le-Vent, la Circonscription des Iles Sous-Le-Vent, en collaboration avec le SEFI et la CCISM, met en place un PC éco. La plate forme de communication est opérationnelle afin de recenser vos besoins, vous conseiller et vous orienter. Pour toutes vos questions, contactez soit le SEFI au 40.66.12.63 ou au 40.66.35.57, ou par e-mail noela.tixier@sefi.pfsoit la CIRCO au 40.60.00.30 ou par e-mail direction@raiatea.csv.gov.pf

Les 4 dispositifs d’aides exceptionnelles du Pays dont vous pouvez bénéficier :

1) Revenu Exceptionnel de Solidarité (RES) pour les salariés qui ne sont pas en mesure de continuer leur activité professionnelle en raison du confinement (impossibilité d’exercer sur le lieu de travail ou en télétravail) et qui, après épuisement des congés payés, ont leur contrat suspendu. Le RES (100 000 F CFP/mois max) peut être versé pendant toute la durée du confinement. C’est au chef d’entreprise de faire la demande via Net.pf pour ses salariés. 

2) Indemnité de Solidarité (IS) pour les travailleurs indépendants, patentés et chefs d’entreprises obligés de cesser leur activité en raison du confinement. L’indemnité (100 000F CFP/mois max) peut être versée pendant toute la durée du confinement. Le travailleur indépendant doit effectuer sa propre demande en ligne via Net.pf. Les patentés qui n’ont pas accès à internet peuvent s’adresser à la CCISM pour faire leur demande par téléphone avec un conseiller en appelant au 444 456 (numéro gratuit).

3) Indemnité exceptionnelle (IE) pour ceux qui ont perdu leur emploi (CDI licenciés entre le 1er mars et le 30 avril, CDD, intérimaires, contrat d’extra non renouvelés entre le 1er et le 31 mars) en raison de la crise sanitaire. Cette indemnité (100 000 F CFP/mois max) peut être versée pendant 3 mois maximum et s’arrête dès que l’on retrouve une activité. C’est au chef d’entreprise de faire la demande via Net.pf pour ses anciens salariés. 

4) Convention d’Aide Exceptionnelle de Solidarité (CAES) pour les foyers sans aucun revenu, dont les membres d’associations ou de fédérations artisanales. Pour bénéficier de cette aide, le bénéficiaire doit être âgé de 18 à 62 ans, être affilié au RSPF à la CPS et ne disposer d’aucun revenu au sein du foyer (c’est-à-dire le demandeur, son conjoint et ses enfants mineurs). Une seule CAES est accordée par foyer. Le montant de l’indemnité est de 50 000 F CFP/mois pendant 3 mois en échange de 20h hebdomadaires de travaux d’intérêt général ou d’activités définis par l’organisme d’accueil (exemples pour le secteur de l’artisanat : associations, fédérations, mairies…), qui garantira le respect des mesures sanitaires liées à la lutte conte le Covid-19. C’est au bénéficiaire de faire la demande, en se faisant tout d’abord recenser au SEFI en appelant au 444 200 (numéro gratuit), puis en téléchargeant le formulaire de demande sur le site du Sefi, qu’il devra compléter avec l’aide de sa mairie ou de l’antenne de la DSFE la plus proche de son domicile. Une fois le dossier complet, il devra être envoyé par e-mail à l’adresse : caes@sefi.pf. Les demandes seront instruites par le SEFI puis seront étudiées en commission. 

>>> Si vous n’avez pas accès à internet pour effectuer vos démarches en ligne, contactez le PC éco au 444 200 (numéro vert gratuit). Des conseillers complèteront, avec vous, votre demande par téléphone.

 

Héritiers d’un savoir-faire ancestral, les artisans traditionnels étaient estimés, lors des Etats généraux de 2009, à 13 000 environ dont 8 000 avaient une activité régulière.

Cette reconnaissance de leur profession se traduit par la mise en place d’une procédure d’agrément qui fixe les catégories d’activités d’artisanat traditionnel et la composition des produits d’artisanat traditionnel.

Les associations, structures de base de l’artisanat traditionnel en Polynésie française, permet à cette population de bénéficier d’aides du Pays et ainsi de faciliter leurs déplacements sur les lieux des manifestations notamment à Tahiti.