Un atelier de tressage qui a suscité des vocations

Jeudi matin un groupe de femmes, accompagné par la Direction des Solidarités de la Famille et de l’Egalité (DSFE) de la circonscription de Moorea-Maiao, ont eu l’opportunité de participer à un cours de tressage après avoir fait une visite des stands du 31ème Heiva Rima’i. Le but : susciter des vocations qui les pousseront peut-être à se professionnaliser dans ce corps de métier.

Depuis l’ouverture du Heiva Rima’i, des journées à thème sont proposées chaque jour aux visiteurs, par exemple le programme d’hier mettait à l’honneur la vannerie.

Pour l’occasion, dix femmes suivies par les affaires sociales de la circonscription de Moorea-Maiao ont participé à un atelier d’une heure sur la réalisation d’un éventail en pae’ore.

L’objectif était de faire émerger une vocation, sachant que la plus part d’entre elles sont spécialisées en confection de couronnes de fleurs ou en couture. Cette activité serait une corde de plus à leur arc si par la suite elles souhaiteraient se professionnaliser.

Avant de passer au tressage, elles ont fait le tour des stands pour repérer les matières premières que les artisans traditionnels utilisent afin de réaliser leurs créations.

Une fois la visite terminée, place à l’atelier de tressage qui a eu lieu au stand de la Fédération Vahine Vaero no Rimatara avec le président, Jacques TARINA et la vice-présidente, Iaera TEFAAFANA. Tous deux guidaient les participantes dans chaque étape du tressage et ce, jusqu’à l’obtention du produit fini. Concentrées et souriantes, elles écoutaient attentivement les consignes de Iaera tandis que Jacques veillait à ce que tout le monde soit à la même étape.

C’était une première expérience pour bon nombre d’entre elles et certaines se voyaient déjà poursuivre l’apprentissage et aller plus loin que la confection d’un éventail. Qui sait, nous verrons peut-être bientôt des sacs aux tressages colorés « made in Moorea » ? En tout cas c’est tout ce qu’on leur souhaite.

Mission calédonienne en Polynésie pour la filière pandanus

Mission calédonienne en Polynésie pour la filière pandanus

Le service de l’Artisanat traditionnel a accueilli ce vendredi 1er février une délégation calédonienne qui, pour anticiper l’interdiction des sacs plastiques en 2019 sur le territoire calédonien, a souhaité observer le travail engagé par les professionnels et la population polynésienne suite à l’opération ‘ETE menée par le ministère en charge de l’artisanat. Cette action promeut une alternative aux sacs plastiques en incitant les consommateurs à se munir de ‘ete (panier) en pandanus.

Mme Henriette PUJAPUJANE, Présidente de la commission « femme et famille » de la province des Iles, est accompagnée de :

  • Mme Dada PALENE, Présidente de l’association des femmes de Tadine,
  • Mme Marie-Danielle HNAU, Tresseuse de pandanus,
  • Et de M. Stéphane YEIWENE, Représentant de la grande chefferie de Tadine Maré (lieu de portage du projet pandanus).

La délégation est allée à la rencontre des artisans et des commerçants de Rurutu ce lundi 4 février pour une mission de 3 jours, qui sera suivie de visites protocolaires le jeudi 7 février, et de terminer par l’île de Moorea le vendredi 8 février où elle s’entretiendra également avec les fabricants et les utilisateurs de toitures en pandanus.

Les artisans traditionnels à la Tahiti Festa 2018

Les artisans traditionnels à la Tahiti Festa 2018

Comme chaque année depuis 5 ans, un groupe d’artisans traditionnels s’est déplacé au Japon à l’occasion de la Tahiti Festa, qui se déroule dans un grand centre commercial de Tokyo.

Pour cette édition, c’est du 15 au 17 septembre 2018 qu’une quinzaine d’artisans ont fait le déplacement afin d’exporter notre culture et notre art à la population nippone, et notamment aux nombreux groupes de danse polynésienne d’origine japonaise.

Voici donc un petit aperçu des 3 jours de promotion « spécial Tahiti » !!!

Retour sur le dernier week-end du 46e salon des Marquises

Retour sur le dernier week-end du 46e salon des Marquises

La 46ème édition du salon des îles Marquises s’est clôturée hier, dimanche 17 juin 2018, sur le parc expo de Mamao.

Durant une semaine d’exposition vente, les artisans ont pu mettre leurs créations à l’honneur avec une dernière journée culturelle, le samedi 16 juin, où petits et grands ont eu loisir à s’essayer aux différents ateliers tenus par les artisans.

Au programme : démonstrations de gravure sur os et sur bois, enfilage de graines, préparation du ‘umuhei, fabrication et dessins sur tapa, décorticage et râpe de coco.

Pour clôturer cette belle journée riche en apprentissage, les artisans ont organisé une dégustation du ka’aku et de poisson cru mito, accompagnés de coco râpé mélangé à des bananes séchées.

Les visiteurs ont été plus qu’enchantés de participer à cette journée d’apprentissage culturelle et attendent le prochain salon des îles Marquises avec impatience.

Retrouvez en image l’animation de ce samedi 16 juin.

Inauguration de la 46ème édition du Salon des Marquises

Inauguration de la 46ème édition du Salon des Marquises

Le parc expo de la place Mamao a encore une fois vibré aux sons des « pahu » ce jeudi 7 juin à l’occasion de l’inauguration de la 46e édition du salon des îles Marquises, ouvert par le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le ministre de la culture et de l’environnement, en charge de l’artisanat, Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU, en présence du Haut-commissaire de la République en Polynésie française, René Bidal, des maires des îles Marquises et de la représentante de la ville de Papeete.

Soutenue par le ministère de l’artisanat et par le service de l’artisanat traditionnel, représenté par son chef de service, Laetitia LIAULT, la fédération artisanale « Te tuhuka o te henua enana », présidée par M. Stéphane TUOHE, est fière de mettre en avant, une fois de plus, ses plus belles créations, reflet de la beauté des îles Marquises.

Dans son discours, le président de la Polynésie française a retenu cette volonté des artisans, notamment des îles, de disposer sur Tahiti d’un lieu permanent d’exposition et de vente de leurs produits.

Cette ouverture a été aussi l’occasion d’élever M. Stéphane TUOHE au grade de Chevalier de l’Ordre de Tahiti nui. Cet homme humble, a été récompensé pour sa persévérance et son combat pour la préservation de la culture et de l’artisanat traditionnel marquisien.

Du 7 au 17 juin, le public aura loisir à trouver de magnifiques sculptures taillées à partir de différentes matières premières telles que le bois de « tou » ou bois de rose, des pierres fleuries. Symbole de la culture marquisienne, les « tiki » et autres sculptures incarnent la force et démontrent la puissance et l’énergie de ces artisans.

Le salon des marquises est ouvert au public de 8 heures à 19 heures.

Pour tout renseignement complémentaire, contacter Sarah au 87 74 75 38 ou 87 22 52 26.

Ici le programme journalier.