L’association Te Api Nui O Te Tifaifai à Paris

L’association Te Api Nui O Te Tifaifai à Paris

Le salon du Tifaifai a ouvert ses portes à la Délégation de la Polynésie à Paris :

Un atelier de confection, très attendu, a été animé, ce mardi matin par Béatrice LEGAYIC, présidente de l’association Te Api Nui O Te Tifaifai, dans une ambiance très chaleureuse. Ce salon se poursuivra jusqu’au vendredi 7 décembre.

« Cet événement à la Délégation de la Polynésie à paris est dans la continuité des vingt ans de notre association. Anniversaire fêté au mois d’octobre lors du salon du Tifaifai à Papeete. Notre ambition désormais est de faire connaître le Tifaifai polynésien à l’extérieur de notre pays » a indiqué Béatrice Legayic.

Elle s’est dite très satisfaite d’être parvenu à organiser cet événement en collaboration avec le ministère polynésien de la culture, le service de l’artisanat et la Délégation de la Polynésie française. Avec pour objectif de le pérenniser à Paris.

Tatouage des Australes :

Le tifaifai, sorte de patchwork polynésien est fabriqué artisanalement à partir de deux ou plusieurs draps de couleurs différentes. Il est l’un des symboles de la culture polynésienne. Menacé par des importations massives d’imitations en provenance de Bali à la fin des années 90, ce savoir-faire a été préservé grâce à l’association Te Api Nui O Te Tifaifai.

Lors de ce salon, six tifaifai « patrimoine », de toute beauté, sont exposés dans la boutique de la Délégation.

Outre ces patchworks, l’événement propose aussi à la vente des ouvrages de la Société des Océanistes.

Enfin, Hotana, tatoueur des Australes, Premier prix catégorie « Polynesia moderne » au POLYNESIA TATAU Tattoo convention 2018, spécialisé dans les motifs, très fins, de Raivavae, fera montre de tous ses talents durant ces cinq journées culturelles au 28 boulevard Saint Germain.

Ouverture du 12ème salon du TE NOERA A TE RIMA’I

Ouverture du 12ème salon du TE NOERA A TE RIMA’I

La 12e édition du Te Noera a te Rima’i vient de s’ouvrir ce vendredi 30 novembre 2018 au Parc expo de Mama’o, en présence de M. Heremoana MAMAATUAIAHUTAPU, Ministre de la Culture et de l’Environnement, en charge de l’Artisanat, de Mme Isabelle SACHET, Ministre de la famille et des solidarités, de représentants du Pays, de l’Etat et des communes.

Le public a pu admirer une prestation de danses de jeunes de Pirae accompagnés de leurs professeurs que le ministre de la culture n’a pas manqué d’applaudir et de féliciter.

Dans son discours, M. Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU rappelle que la présente exposition-vente est un rendez-vous important car il place le secteur dans le contexte des ventes de Noël, période où le commerce fait son plus gros chiffre d’affaires. En dehors de l’aspect économique de cet événement, la qualité des produits doit être une préoccupation permanente des artisans.

Cette valeur marchande est déjà caractérisée par richesse culturelle et peut se réaliser en instituant des formations à nos jeunes dans les métiers de l’artisanat traditionnel, en les transmettant le savoir faire de nos ancêtres, en les inculquant le mode de commercialisation et leur apprendre comment segmenter les prix (prix = qualité pour une meilleure vente.

Le thème retenu cette année est l’éventail, produit que le Ministre a beaucoup apprécié au vu de la saison chaude qui est installée.

Au Te Noera A Te Rima’i à Mama’o, des bijoux, des produits issus de la vannerie, des tifaifai, des robes et autres créations vous attendent prêts à être offerts pour les fêtes de fin d’année.

Le Te Noera A Te Rima’I est ouvert au public à compter de ce vendredi 30 novembre 2018 au Lundi 24 décembre 2018 de 8 h à 17 h inclus.

Ouverture du 47ème salon des Marquises

Ouverture du 47ème salon des Marquises

Le 47ème Salon des Marquises a ouvert ses portes ce jeudi 22 novembre 2018 à 10 h au Parc expo de Mama’o en présence de Mme Tea FROGIER, Ministre de la modernisation de l’Administration, représentant le Président de la Polynésie française, M. Edouard FRITCH, et M. Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU, Ministre en charge de l’Artisanat, de Mme Isabelle SACHET, Ministre de la famille et des solidarités, de Mme Laetitia LIAULT, Chef du Service de l’Artisanat traditionnel, et des personnalités du Pays et de l’Etat.

Après le discours de bienvenue et les remerciements d’usage du Président de la fédération « TE TUHUKA O TE HENUA ENANA », Madame Tea FROGIER a salué Monsieur Stéphane TUOHE pour tout ce travail d’organisation réalisé avec les artisans des îles Marquises. C’est un honneur et un privilège pour elle d’ouvrir ce 47ème Salon des Marquises, rendez-vous incontournable dont la popularité ne s’est jamais démentie au fil du temps. Les artisans marquisiens ont su garder et conserver leur savoir faire, dépositaires d’une richesse culturelle et d’une tradition profondément ancrée dans leur âme et dont la beauté et la création des objets ne sont plus à démontrer.

Ce savoir faire traditionnel est un outil de développement économique et social.

Cette année, un nouveau concours qui consiste à reproduire un objet d’antan, fatalement appelé à disparaître va être lancé. Il s’agit du tanoa, un plat cérémoniel utilisé autrefois pour la préparation du kava. C’est un très bel objet que ce concours propulse en avant : il viendra enrichir la gamme des produits de belle facture qui font l’offre haut de gamme de l’artisanat marquisien.

Durant les 11 jours, les visiteurs trouveront des créations étonnantes et très finement travaillées telles que les sculptures en bois, la bijouterie en os, les objets en pierre fleurie, les flûtes nasales, les malles finement sculptées et des tapa.

Les heures d’ouverture au public sont de 8 h à 18 h.

Le 6ème salon des Tuamotu-Gambier est ouvert

Le 6ème salon des Tuamotu-Gambier est ouvert

Le 6ème Salon des Tuamotu-Gambier a ouvert ses portes ce lundi 19 novembre 2018 à 10 h à l’Assemblée de la Polynésie française en présence de Madame Tea FROGIER qui représentait le ministre de l’artisanat, Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU, et de plusieurs personnalités du Pays et de l’Etat.

Madame Judy MATA, présidente du Comité artisanal des Tuamotu-Gambier « Te Mata Keinanga », a démarré son discours en rappelant les difficultés d’organisation d’un tel événement compte tenu de l’éparpillement géographique des nombreuses îles qui peuplent cet archipel. Néanmoins, une vingtaine d’artisans a pu faire le déplacement jusqu’à Tahiti.

Madame Tea FROGIER a pour sa part salué le défi à la vie relevé par ces artisans vivant au milieu d’atolls et d’îles, perdus entre ciel et océan, soumis aux caprices des éléments et où la seule fabrication d’ustensiles domestiques semble en effet relever de la gageure.

Elle félicite également les organisateurs d’avoir organisé ce salon autour du thème « Te hei o te natihaga » qui met à l’honneur ce lien commun à toutes les îles que sont les coquillages et le cocotier, tout en établissant un lien entre passé, présent et futur.

Convaincue enfin de découvrir des chefs d’œuvre, elle ne doute pas que les artisans sauront encore surprendre leur public, ne serait-ce qu’en proposant une épreuve de concours dédiée à la création d’un objet alliant matières naturelles et matières recyclables. Une manière ingénieuse de sensibiliser artisans et consommateurs à la question cruciale de la préservation des ressources qui est au cœur du développement durable.

Durant ces deux prochaines semaines, les visiteurs trouveront des créations (ras de cou, bracelets, boucles d’oreilles, etc.) de différentes variétés de coquillages, du pandanus cuit et transformés en porte document ou paniers et des Tifaifai.

Sont également programmés des concours et démonstrations de produits artisanaux confectionnés exclusivement à partir de matières premières de l’archipel, des « orero » et chants des Tuamotu et des dégustations culinaires.

Les heures d’ouverture au public sont de 8h30 à 17 h.

Ouverture du 17e salon des îles Australes

Ouverture du 17e salon des îles Australes

Ce lundi 22 octobre à 10h00 a eu lieu l’inauguration du 17ème salon des Australes dans le hall de l’Assemblée de la Polynésie française, en présence de Monsieur Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU, ministre de la Culture, de l’environnement, en charge de l’artisanat, des instances du Pays et de l’Etat.

Après les salutations d’usage, Madame Iaera TEFAAFANA, Présidente du COEAA (Comité Organisateur des Expositions Artisanales des îles Australes), a souligné l’importance pour les artisans des îles Australes d’obtenir la reconnaissance du savoir faire par une « marque déposée » pour les produits issus de cet archipel.

Sur ce salon, tous les produits sont faits entièrement avec des matières premières des îles Australes ; aucune teinture, aucune anse de sac ne sont importées. Tout est naturel.Elle tient ainsi à démontrer l’authenticité des articles et le mérite de la production artisanale locale depuis la matière première jusqu’au produit fini.

Monsieur Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU, le Ministre, a ensuite pris la parole pour féliciter le Comité organisateur pour la motivation qu’il induit aux artisans, ce qui se remarque tant au nombre de participants qu’à la qualité du travail fourni.

En effet, ce salon est exceptionnel à plusieurs niveaux :

  •  plus de 60 exposants participent contre une quarantaine les années précédentes ;
  • la présence de sculptures des Australes, avec des motifs bien particuliers, et notamment une réplique de la sculpture en bois du dieu A’A de Rurutu, de la fin du XVIIIème, exposé au British Museum à Londres.

L’artisanat, dont le thème, cette année, s’intitule «Te rima’i, e ora no te tuhaa pae » – L’artisanat, la survie des Australes n’est plus une question de rentabilité économique mais bien un moyen de survie des artisans des îles Australes.

En conséquence, il est important de préserver les ressources primaires terrestres et marines afin que les artisans des îles Australes aient toujours de la matière première pour travailler et perpétuer ainsi le savoir-faire des anciens aux jeunes générations de leurs îles.

Le travail du « Aeho », appelé aussi « kakae » ou roseau des montagnes, est une spécialité de l’île de Rapa, et les stands de cette île démontrent bien la finesse de ce travail.

Au cours de ce salon, divers concours auront lieu, dont notamment la construction d’une maison traditionnelle tout en roseau des montagnes, comme autrefois.

La remise des prix est prévue pour le vendredi 02 novembre.

Mais en attendant ce moment de clôture, n’hésitez pas à venir admirer les chef-d’œuvres exposés à l’Assemblée de la Polynésie française jusqu’au 4 novembre !

Ici Programme journalier

Inauguration du 1er Festival International du TIFAIFAI

Inauguration du 1er Festival International du TIFAIFAI

Le 1er Festival International du Tifaifai a ouvert ses portes ce vendredi 13 octobre 2018 à 10 h à la Mairie de Punaauia. Ce 1er Festival, organisé par de Madame Virginie BIRET, a été inauguré en présence du Maire de Punaauia et de son conseil municipal et du Service de l’Artisanat traditionnel.

Après une petite prière de bienvenue, Madame Virginie BIRET a raconté son parcours en tant qu’artisane. Ayant commencé à coudre à l’âge de 16 ans, elle a appris à bâtir le Tifaifai avec sa mère et sa grand-mère. Cette activité lui a permis d’exprimer sa passion pour cet art et subvenir aux besoins de sa famille. Aujourd’hui, à 79 ans, elle continue à coudre des « tifaifai ».

Madame BIRET en a profité pour s’adresser également à la jeunesse en arguant que l’on peut vivre du tifaifai si on en fait un véritable métier en ajoutant que cette manifestation a pour but la mise en valeur de cet art ancestral au niveau du Pacifique et de favoriser la transmission du savoir faire pour les générations futures.

Les œuvres, exposées au 1er étage, sont des tifaifai centenaires qui remontent à trois générations. Plusieurs artisanes ont contribué à cet évènement en présentant des chefs d’œuvre et trésors du triangle polynésien rassemblés dans ce festival de « tifaifai », « tivaivai », « tivaevae », « ‘iriti » des îles Australes ou encore « broderie » wallisienne, conservés précieusement par les familles de génération en génération et exposés que très rarement. Ce festival va permettre de découvrir ou de re-découvrir l’univers du Tifaifai : ses techniques, ses savoirs-faires, et surtout ses histoires.

Ce 1er festival du Tifaifai est ouvert du 12 octobre au 14 octobre 2018, de 08h00 à 17h00, à la Mairie de Punaauia.

Entrée : 200 F