Inauguration du 31e Heiva Rima’i

Inauguration du 31e Heiva Rima’i

Le 31e Heiva rima’i a ouvert ses portes ce vendredi 21 Juin 2019 à 10h00 au Parc expo de Mamao. Organisé par  le Comité « Tahiti i te rima rau », et soutenu par le Ministère de l’Artisanat traditionnel, il a été inauguré en présence de Monsieur Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU, Ministre de la culture et de l’environnement, en charge de l’artisanat, de Madame Nicole BOUTEAU, Ministre du tourisme et du travail, de Madame Tea FROGIER, Ministre de la modernisation de l’administration et de Madame Isabelle SACHET, Ministre de la famille et des solidarités ; ainsi que des instances de l’Etat, du Pays, de l’Assemblée de la Polynésie française et du service de l’artisanat traditionnel.

Après la traditionnelle coupe du ruban d’inauguration, Madame Nathalie TEARIKI, présidente du comité « Tahiti i te rima rau », a souhaité observer une minute de silence pour « Mama Stella », de son nom Madame Istella TUAHU épouse LEHARTEL, artisane émérite qui a beaucoup œuvré pour la reconnaissance de l’artisanat traditionnel et notamment la création du Heiva Rima’i.

Elle a ensuite remercié et souhaité la bienvenue aux personnalités présentes, ainsi qu’aux 130 artisans exposant au sein du Heiva rima’i. Le thème retenu pour cette 31e édition est la couronne de « maire » parfumée : « Hei maire noanoa ». Ce choix n’a pas été fait par hasard puisque la présidente du Comité « Tahiti i te rima rau » a souligné l’importance de replanter cette fougère qui tend à disparaître. Elle demande au Ministre de l’artisanat d’encourager la plantation de toutes ces espèces végétales, pour préserver le patrimoine à la fois culturel et artisanal du Fenua.

Monsieur Heremoana MAAMAATUAIAHUPATU, lors de son allocution, a souligné le plaisir qu’il a d’être présent à chaque inauguration d’un salon artisanal, et a répondu très favorablement à la demande de préservation des espèces, faite par Madame Nathalie TEARIKI, soulignant que sans ces ressources naturelles, le monde de l’artisanat traditionnel perdrait une ressource essentielle à son art et à son savoir faire.

S’en est suivi une prestation de danse effectuée par des mamans du groupe de Madame Mickaëla FOLITUU, vêtues de magnifiques robes d’antan. Leur groupe a d’ailleurs été sollicité dans divers pays, dont l’Italie et les Emirats Arabes unis.

La délégation a ensuite visité chacun des stands issus des cinq archipels afin de faire valoir le savoir faire spécifique à leurs îles respectives : la vannerie des îles Australes, le travail des coquillages des îles des Tuamotu, les sculptures et le travail de l’os des îles Marquises, la couture, le tifaifai et la nacre des îles de la Société.

Vous pouvez trouver sur place un large choix de créations, dans tous les domaines de l’artisanat traditionnel. C’est le moment de profiter de la vaste diversité d’ouvrages proposés ! Alors n’hésitez pas et venez visiter un des plus beaux salons de l’année.

Un dispositif d’achat par carte bancaire est disponible sur le site.

Le salon est ouvert jusqu’au 14 juillet 2019 inclus, de 9h à 17h30.

Ici le programme journalier.

Le 31e Heiva Rima’i

Le 31e Heiva Rima’i

Du 21 juin au 14 juillet 2019, se tiendra au Parc Expo de Mama’o le 31e Heiva Rima’i.

Organisé par le Comité « Tahiti i te rima rau », présidé par Madame Nathalie TEARIKI, et soutenu par le Ministère en charge de l’artisanat et le service de l’artisanat traditionnel, ce salon rassemblera plus d’une centaine d’artisans.

Ce salon est l’un des rares au cours de l’année à rassembler autant d’artisans des 5 archipels. Ils feront le déplacement afin de présenter l’artisanat propre à leurs îles respectives, sur le thème de la couronne de maire parfumée « Hei maire noanoa ». Ce sera donc tout le savoir-faire polynésien au travers de la sculpture sur bois, os ou pierre, tifaifai, vannerie, couture, bijouterie en nacre ou coquillage qui sera mis à l’honneur. C’est l’occasion rêvée pour le public de découvrir ou redécouvrir tous les domaines de l’artisanat traditionnel polynésien.

Le Comité « Tahiti i te rima rau » organise de nombreux concours pour les artisans tout au long du salon : confection de tenues de danse pour enfant en fibre ou en pandanus, bâtis de tifaifai 1 place, taies d’oreillers, nappes et serviettes de table, mais également des confections de gros colliers de départ, de sac en coquillage, de couronnes pour chapeau, ainsi que des concours de sculpture sur bois ou os et de couture. La remise des prix des concours aura lieu le vendredi 12 juillet 2019 à 10h30.

Durant les 24 jours de ce salon, des journées culturelles sont prévues, ponctuées de démonstrations, d’ateliers gratuits d’apprentissage, dans tous les domaines de l’artisanat traditionnel ou de la culture, des dégustations culinaires, des massages ainsi que des préparations de raau Tahiti.

Des défilés de mode sont également programmés, permettant d’apprécier les nouveautés des couturières et des créateurs d’accessoires.

L’inauguration officielle est prévue le vendredi 21 juin 2019 à 10h00 au Parc Expo de Mamao à Papeete.

Le salon est ouvert au public du lundi au dimanche de 9h00 à 17h30.

Ici le programme inaugural et journalier.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez joindre Madame Nathalie TEARIKI au 87 75 92 48.

L’inauguration du 48e salon des îles Marquises

L’inauguration du 48e salon des îles Marquises

Ce matin, mercredi 29 juin 2019, a eu lieu à 10 heures, au parc exposition de Mamao, l’inauguration du 48ème salon des Marquises, en présence de Mr Heremoana MAAMAATUIAHUTAPU, Ministre de la culture et de l’environnement, en charge de l’artisanat. Monsieur Gaston TONG SANG, Président de l’Assemblée de la Polynésie française, les instances du Pays et de l’Etat étaient également présents, accompagnés de Mademoiselle Tumuria O’Connor, élue Miss Marquises 2019

La cérémonie a débuté par une prière et un chant religieux, suivis de l’hymne marquisien, l’hymne territorial et enfin l’hymne national. Monsieur Stéphane TUOHE, Président de la Fédération « Te tuhuka o te henua enana » a pris la parole afin de remercier les instances de leur présence, particulièrement Monsieur Gaston TONG SANG qui assiste pour la toute première fois à l’inauguration du salon des Marquises.

Après une courte allocution de Monsieur Benoît KAUTAI, Maire de Nuku Hiva, Monsieur Heremoana MAATUAIAHUTAPU a tenu à féliciter le président de la Fédération ainsi que tous les artisans présents pour leur persévérance et leur enthousiasme à réitérer ce salon deux fois par an. En effet, il souligne la difficulté d’organiser un tel évènement, étant donné non seulement la distance entre les îles des Marquises (Nord et Sud) mais aussi celle entre les Marquises et Tahiti. C’est comme si on organisait depuis Stockholm un évènement qui se déroulerait à Paris…. C’est donc à chaque édition un nouveau défi à relever. Il adresse également à Monsieur Stéphane TUOHE ses félicitations particulières pour l’organisation du concours de reproduction du « Tiki a Moke », découvert en 1919 et disparu à ce jour. Deux copies existent, une en bois qui est exposé au British Museum, et une en pierre qui est conservée à Ua Huka. Ce concours permet de rappeler que malgré sa disparition, ce « tiki a moke » reste dans la mémoire collective grâce aux mains des artisans. Monsieur le Ministre a souhaité encourager la fédération « Te Tuhuka o te henua anana » à continuer d’organiser ces concours qui permettent de transmettre à la fois la connaissance de la culture et le savoir-faire des artisans.

Monsieur Gaston TONG SANG, invité à prendre la parole, a tenu à souligner que les marquisiens sont porteurs des valeurs culturelles et que la culture marquisienne rayonne à travers le monde. Il encourage les associations et fédérations pour que la persévérance et l’authenticité de la culture soient respectées et souligne que l’Assemblée de la Polynésie française apporte activement son soutien à la tenue des salons de l’artisanat traditionnel. Bora Bora pourra également être un site pour les foires-expo de l’artisanat traditionnel des Marquises…

Puis Monsieur Julien MICHELET, stagiaire de l’ENA, représentant le Haut Commissariat, intervient afin de souligner à quel point la France est plus belle et plus renommée grâce à la culture et à la richesse de la civilisation marquisienne.

Enfin, le groupe de danse « Toa Vii Fenua » a présenté en clôture de magnifiques danses typiques des marquises.

Les artisans, fidèles à leur réputation d’excellents sculpteurs, présentent d’incroyables pièces, de la plus petite à la plus imposante, dans toutes les matières locales dont ils disposent dans leurs îles respectives : bois, pierre, os, bambou, rostre d’espadon, cornes de chèvre ou de bœuf, graines, nacres, etc…. Vous n’aurez que l’embarras du choix pour acquérir une petite partie de cet archipel qui fait tant rêver par son authenticité et son savoir faire. Venez vous imprégner du parfum si envoutant du santal et du « kumu hei » !!

Le 48e salon des îles Marquises

Le 48e salon des îles Marquises

Les artisans des îles Marquises sont de retour au Parc Expo de Mama’o, du mercredi 29 mai au dimanche 9 juin 2019.

Le 48e salon de l’archipel des îles Marquises, organisé par la fédération artisanale « Te tuhuka o te henua enana », présidée par Monsieur Stéphane TUOHE et soutenu par le ministère en charge de l’artisanat et le service de l’artisanat traditionnel, regroupe plus d’une centaine d’artisans marquisiens.

Depuis Fatu Hiva, Tahuata, Hiva Oa, Nuku Hiva, Ua Pou et Ua Huka, ils ont fait venir leurs plus belles créations où se mélangent tiki et autres sculptures (armes, parures, etc.), symboles de la culture marquisienne, devenus le concept incontournable d’une des représentations de la culture polynésienne.

Et cette année, la fédération organise un concours, sur 4 jours, basé sur la reproduction, par les artisans exposants, du tiki a Moke, du nom de son découvreur. Cette petite statuette, de forme classique, est constituée d’un crâne en forme d’obus et présente une perforation transversale au bas de la nuque. Découvert en 1919 dans la vallée de Hokatu sur l’île de Ua Huka, l’original a malheureusement disparu. Un moulage en pierre du petit tiki est exposé dans le musée de Tetumu (Ua Huka) et une représentation en bois de rose est exposée au British museum de Londres. La remise des prix du concours est prévue pour le samedi 8 juin à 11h30.

Durant 12 jours, les visiteurs pourront découvrir les spécificités de chaque île comme le tapa de Fatu Hiva, les gravures sur rostres d’espadon de Tahuata, les sculptures en pierres fleuries de Ua Pou et en roche basaltique de Ua Huka, les ouvrages en graines de Nuku Hiva et la pyrogravure sur bambou de Hiva Oa. Cette diversité démontre toute l’habilité et la créativité des artisans marquisiens.

Des démonstrations de sculpture, de fabrication et de teinture sur tapa ainsi que de confection de colliers en graines sont programmées durant le salon sans oublier la préparation du fameux kumu hei, ou «bouquet d’amour», en raison des senteurs aphrodisiaques qu’il dégage et qui parfume merveilleusement la chevelure des Marquisiennes.

L’inauguration officielle aura lieu le mercredi 29 mai à 10 h au Parc Expo de Mamao à Papeete.

Les journées culturelles, sous forme de tableaux vivants, des samedis 1er et 8 juin 2019 à 10 h, reprennent les activités effectuées au cours de la semaine et permettent également au public de participer à la préparation et à la dégustation des plats typiques de l’archipel.

Les heures d’ouverture au public sont de 8 h à 18 h.

Ici le Programme inaugural et journalier

Pour tout renseignement complémentaire, contacter Mme Karen TUOHE au 87 256 157.

Ouverture de la 10e édition du salon de l’Artisanat d’art

Ouverture de la 10e édition du salon de l’Artisanat d’art

L’inauguration de la 10e édition du salon de l’Artisanat d’art s’est déroulé ce mardi 21 mai 2019, dans le jardin de la Mairie de Papeete, sous l’égide de l’association « Artisanat d’Art». Ont fait l’honneur de leur présence Madame Tea FROGIER, Ministre de la modernisation de l’administration, Monsieur Michel BUILLARD, Maire de la ville de Papeete, Madame Sylvana PUHETINI, 1re vice-présidente de l’Assemblée de la Polynésie française, Madame Nicole SANQUER, député de la Polynésie française, Madame Ina UTIA représentante du CESC, Madame Laetitia LIAULT, Chef du Service de l’Artisanat traditionnel, et plusieurs représentants du Pays et membres du conseil municipal de Papeete.

Madame Fauura BOUTEAU a remercié le ministre de l’artisanat ainsi que le service de l’Artisanat traditionnel pour leur soutien financier et logistique dans l’organisation de son événement ainsi que le maire de la commune de Papeete pour l’accueil qu’il a toujours réservé aux artisans d’art.

Monsieur Michel BUILLARD, apprécie  cette nouvelle formule d’exposition offrant une visibilité d’ensemble sur les produits exposés, et a donné rendez-vous l’année prochaine.

Madame Tea FROGIER a félicité les quarante quatre artisans qui vivent de ce beau métier de l’artisanat d’art, ainsi que Madame Fauura BOUTEAU pour son engagement dans leur représentation. Elle a mis en avant trois facettes importantes du métier d’artisan, qui sont la créativité, la fabrication et l’aspect commercial dont les caractéristiques permettent à l’artisanat d’art d’être toujours présent et sont les signes d’un dynamisme offrant d’agréables découvertes à chaque nouvelle édition.

Les mamans pourront être fêtées dignement au travers de pièces originales et « fait-main ». Toutes les préférences pourront être comblées dans la bijouterie, la gravure et la sculpture, la broderie et la couture, la vannerie traditionnelle, et plus innovant la savonnerie, la poterie, les luminaires et les tableaux décoratifs en 3 D.

Les heures d’ouverture au public sont de 8 h à 17 h, sauf le dimanche 26 mai où le salon fermera ses portes à 16 h.

Les floralies et le festival des Tuamotu

Les floralies et le festival des Tuamotu

Les floralies, une exposition horticole annuelle, où la diversité de la culture des légumes, des fleurs, des arbres et des arbustes fruitiers et d’ornement sont à l’honneur.

Le mot floralies, du latin floralia, est apparu en 1842 pour désigner une exposition de fleurs.

Au fil du temps, les floralies sont passées de la simple exposition végétale, à une recherche esthétique et culturelle. La dimension artistique est devenue incontournable, l’objectif étant de transmettre une passion et un savoir-faire botanique.

En Polynésie française, les fleurs ornent le quotidien des habitants et sont représentatives dans chaque événement culturel. Lieux publics, jardins privés, parcs, lieux de travail, elles sont partout et pour tous. Les floralies rassemblent les passionnés, professionnels comme amateurs.

Depuis 2018, l’agriculture et les produits de la mer polynésiens des 5 archipels, sont à l’honneur. Une première édition avait été organisée, avec les professionnels des îles-sous le vent. Les métiers et produits de l’apiculture, l’artisanat, l’agriculture, horticulture et la transformation ont été à l’honneur lors de ce festival.

Pour son dixième anniversaire, la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire en partenariat avec la fédération HEI TINI RAU et le service de l’artisanat traditionnel, organisent les floralies et le festival des Tuamotu autour du thème suivant :
« FENUA O TE ORA A ARA »
« Pour notre terre de vie, agissons ensemble »

L’événement prendra place sur le site de Mama’o du jeudi 23 mai au dimanche 2 juin 2019.

Les floralies s’organiseront, pour ces 11 jours, sur 4 espaces :

  • Les fleurs de MAMAN ;
  • Les plantes dépolluantes ;
  • Les fruits et légumes du terroir ;
  • Les plantes médicinales et aromatiques.

Pourquoi les floralies et le festival des Tuamotu :

Les floralies comme le festival des Tuamotu, vous feront découvrir des produits et des métiers relatifs à leur secteur et situation géographique.

Valoriser notre patrimoine végétal et le potentiel environnemental de nos savoirs faire traditionnels est une mission importante. Ils constituent des éléments clés du patrimoine polynésien, face à une montée incessante de la pollution et des pathologies qui y sont liées.

Enseigner par l’odorat et la vue, c’est ce qu’assure ces 11 jours d’exposition.

La politique agricole vise à préserver et valoriser notre patrimoine floral par des programmes et des actions de promotion des produits végétaux locaux.

Les horticulteurs, les agriculteurs, les artisans et transformateurs qui seront présents, partageront leur passion, leur savoir-faire, leurs découvertes gastronomiques et leurs secrets de préparation.

Un événement qui assure un partage, une transmission du savoir et de la richesse de notre patrimoine agricole, par des hommes et des femmes qui y ont consacrés leur vie.

Dans la perspective de l’interdiction des sacs plastiques à usage unique en Polynésie française, aucun sac plastique ne sera proposé sur le site. Cette année, les visiteurs seront invités à entreprendre une démarche alternative à ces habitudes. Un partenariat a été scellé avec le service de l’artisanat traditionnel afin de valoriser les savoirs faire traditionnels tout en proposant une alternative aux sacs plastiques à usage unique.

Des artisans traditionnels seront présents afin de proposer à la vente des « ‘ete » fabriqués localement avec des matières premières locales.

Les visiteurs auront la possibilité de se munir de leur propre « ‘ete » ou de s’approvisionner sur place.

Contact :
Tapuarii Barbos (CAPL) Coordinateur principal
E-mail : tapuarii.barbos@capl.pf
Tel : 40 50 26 90