Jeudi matin un groupe de femmes, accompagné par la Direction des Solidarités de la Famille et de l’Egalité (DSFE) de la circonscription de Moorea-Maiao, ont eu l’opportunité de participer à un cours de tressage après avoir fait une visite des stands du 31ème Heiva Rima’i. Le but : susciter des vocations qui les pousseront peut-être à se professionnaliser dans ce corps de métier.

Depuis l’ouverture du Heiva Rima’i, des journées à thème sont proposées chaque jour aux visiteurs, par exemple le programme d’hier mettait à l’honneur la vannerie.

Pour l’occasion, dix femmes suivies par les affaires sociales de la circonscription de Moorea-Maiao ont participé à un atelier d’une heure sur la réalisation d’un éventail en pae’ore.

L’objectif était de faire émerger une vocation, sachant que la plus part d’entre elles sont spécialisées en confection de couronnes de fleurs ou en couture. Cette activité serait une corde de plus à leur arc si par la suite elles souhaiteraient se professionnaliser.

Avant de passer au tressage, elles ont fait le tour des stands pour repérer les matières premières que les artisans traditionnels utilisent afin de réaliser leurs créations.

Une fois la visite terminée, place à l’atelier de tressage qui a eu lieu au stand de la Fédération Vahine Vaero no Rimatara avec le président, Jacques TARINA et la vice-présidente, Iaera TEFAAFANA. Tous deux guidaient les participantes dans chaque étape du tressage et ce, jusqu’à l’obtention du produit fini. Concentrées et souriantes, elles écoutaient attentivement les consignes de Iaera tandis que Jacques veillait à ce que tout le monde soit à la même étape.

C’était une première expérience pour bon nombre d’entre elles et certaines se voyaient déjà poursuivre l’apprentissage et aller plus loin que la confection d’un éventail. Qui sait, nous verrons peut-être bientôt des sacs aux tressages colorés « made in Moorea » ? En tout cas c’est tout ce qu’on leur souhaite.